Nos camarades du Drakkar honorés et Une belle fête de saint michel pour les 40 ans de la section

 

 

Comme chaque année, le samedi 20 octobre, la section de l’Union nationale des Parachutistes 281 de Dreux « Lieutenant Antoine de La Batie » s’est retrouvée très nombreuse à Sorel-Moussel pour honorer la mémoire des 58 parachutistes des 1er  et 9 ème RCP en mission de paix dans un Liban à feu et à sang victimes de l’attentat de l’hôtel « Drakkar » à Beyrouth le 23 octobre 1983. Les paras ne pleurent pas leurs morts, ils les honorent ! Dans les rangs des participants on comptait des représentants des sections de Chartres, Orléans, du Loir-et-Cher, de la section de Rambouillet avec leurs présidents respectifs ainsi que deux paras de Paris et de Versailles. La Légion Etrangère était elle-même en force avec quatre représentants.

 Au monument aux morts et au cimetière devant la tombe du lieutenant Antoine de La Batie, les sonneries de cérémonie ont été assurées par notre chef de chœur Gérard Eiselé au tambour et Milou venu de Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées Atlantiques) à la trompette. Bien naturellement Les chants ont été assurés de leur côté par le chœur régional Centre.

Le président Gérard Palais a rappelé les faits du 23 octobre 1983 qui ont vu 241 soldats américains tués et 58 paras français tués à Beyrouth à deux minutes d’intervalle dans des attentats terroristes. Jean-Marie de La Batie, ancien président de la section, père d’Antoine, son fils Pierre et sa famille étaient présents à ce rendez-vous de mémoire empreint de simplicité et de dignité. Un repas a réuni le midi à la salle des associations de Chaudon une quarantaine de participants.

Le dimanche 21 octobre, la section fêtait à la fois le saint michel et les 40 ans de sa création par le regretté Hubert Lemoine, ancien para colo d’Indochine prisonnier à Dien-Bien-Phu et d’Algérie. La journée a commencé le matin à 9h30 au cimetière de Garnay par un hommage devant sa tombe.

Sa veuve, Denyse Lemoine était à nos côtés avec plusieurs membres de sa famille. Les participants au nombre d’une centaine se sont retrouvés à Chaudon. Il y a d’abord eu une célébration religieuse assurée par notre padre, René Le Bars.

Cette belle cérémonie qui a pu se dérouler en extérieur grâce au beau temps a été accompagnée par les chants de la messe parachutiste du choeur régional Centre. Après la cérémonie au drapeau ponctuée par le chant de La Marseillaise, tous se sont retrouvés pour un excellent menu préparé par le traiteur restaurateur de Tremblay-les-Villages.

Ce bel après-midi s’est déroulé dans le meilleur esprit para en étant agrémenté par les chants de tradition.

Article de Michel Marneur