Actualités

A Virton (Belgique) en 2019 ?

A la cérémonie du centenaire de l’Armistice de 1918, on a remarqué aux côtés de Gérard Hamel, maire de Dreux la présence de François Culot, maire de Virton (Belgique) et Madame. Très récemment, Claude Gaine, président du Comité d’Entente des associations patriotiques de Dreux s’est rendu à Virton, petite ville francophone de 11.300 habitants en région wallonne de la province de Luxembourg. C’est ici, à la bataille des frontières, que l’armée française a connu l’une des pages les plus noires de son histoire. Le 22 août 1914, moins de trois semaines après le début des hostilités avec l’Allemagne, 27.000 soldats français en pantalons et casquettes rouges ont été fauchés et tués en quelques heures sous le feu des mitrailleuses ennemies. Ce fut une épouvantable boucherie.

Le 101ème régiment d’infanterie de Dreux composé quasi exclusivement de drouais y a perdu le tiers de son effectif, soit plus de 500 hommes.

Claude Gaine a visité le cimetière militaire de Belle Vue où sont inhumés plus de 2.139 soldats dont ceux de Dreux. C’est dans ce contexte qu’il envisage avec le maire de Virton d’organiser entre le 17 et le 20 août 2019 un voyage pèlerinage. Il y a de fortes chances que les parachutistes de la section de Dreux soient sollicités.

N.B.Dreux avait une population d’environ 12.000 habitants en 1914. Comme partout en France, la ville est sortie exsangue de la première guerre mondiale. Maire de 1908 à 1959, date de sa mort (avec une interruption de mandat pendant l’occupation), Maurice Viollette a été ministre du ravitaillement de la Grande guerre. Cinq rues de Dreux portent le nom de combats sanglants où le 101ème R.I . et le 301ème R.I. son régiment de réserve ont participé : Ethe Virton (1914), les Eparges (1914-1915), le Bois Sabot (1916), le Bois des Fosses (1916), Orfeuil (octobre 1918).

Article de Michel Marneur 

Le centenaire du 11 novembre 1918 dans la ferveur

Ce dimanche 11 novembre 2018, les parachutistes de la section 281 de Dreux « Lieutenant Antoine de La Batie » ont été nombreux à participer à la messe de la Croix Rouge en l’église Saint-Pierre

puis à la cérémonie commémorative du centenaire de l’Armistice de 1918 devant le monument aux morts. Le groupe fort de plus d’une vingtaine d’adhérents était emmené par Lucien Beaupuits, vice-président.

Tous ont ensuite participé au traditionnel repas des anciens combattants dans la salle communale Sainte Eve.

Il est à relever que la cérémonie a été entourée d’une participation particulièrement nombreuse des drouais réunis dans une grande et belle ferveur patriotique.

Article de Michel Marneur   

 

Commémoration de la mort du général de Gaulle

Fidèles au rendez-vous du souvenir du général Charles de Gaulle, chef de la Résistance de la seconde guerre mondiale, les parachutistes de la section de Dreux étaient présents ce 9 novembre pour la cérémonie annuelle organisée pour l’anniversaire de sa mort à Colombey-les-deux Eglises en 1970.

Une gerbe en forme de croix de lorraine a été déposée au pied de sa stèle dans le square de la République par le maire Gérard Hamel et Claude Lemeur, président de l’association « Présence et fidélité au général de Gaulle ».

Article de Michel Marneur   

Article paru dans le magazine « Aime ta ville » de Dreux

La section des parachutistes de Dreux fête ses 40 ans

 

La section de Dreux, « Lieutenant Antoine de La Batie », fêtait ses 40 ans, dimanche 21 octobre, à la salle des fêtes de Chaudon. Une cérémonie religieuse était suivie d’un repas réunissant une centaine de convives.

La célébration de la Saint-Michel, patron des parachutistes, donnée par le père René Le Bars, aumônier militaire, était suivie d’une cérémonie au drapeau dans la tradition. La section UNP (Union Nationale des Parachutistes) de Dreux, fondée officiellement le 19 octobre 1978 par Hubert Lemoine, ancien para colo d’Indochine, fait prisonnier à Diên-Biên-Phu, réunit aujourd’hui plus d’une centaine d’adhérents brevetés militaires et prémilitaires. Elle est présidée par Gérard Palais et propose aux anciens parachutistes de nombreuses activités dans l’esprit para reposant sur la fraternité et la solidarité en dehors de toute attache politique. Sa grande fierté est d’avoir réussi aujourd’hui à former un chœur d’hommes, le Chœur Régional Centre de chant avec Chartres, Orléans et Blois. Un premier CD de 26 chants a été enregistré avec succès le 29 mars dernier à la Chapelle Royale de Dreux. Messe militaire, chants religieux, parachutistes et funèbres, ce premier recueil donne le ton de la fraternité parachutiste. « Ils sont interprétés avec le cœur car ils sont chantés par des parachutistes », explique Michel Marneur, l’un des choristes. Ce samedi 29 septembre, le chœur a chanté la messe de Saint-Michel, à la cathédrale Saint-Louis des Invalides en présence de détachements de tous les régiments parachutistes de la 11ème brigade parachutiste et des formations des forces spéciales réunies. Réunis sur le Champ de Mars au pied de la Tour Eiffel à Paris, tous ont défilé sur les Champs Elysées avant une cérémonie sur la tombe du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe. La section UNP de Dreux invite tous les anciens paras à rejoindre les rangs de son chœur de chant. Le samedi 20 octobre, à 10h30, comme chaque année, les paras de Dreux se sont réunis devant le monument aux morts de Sorel-Moussel pour honorer les 58 parachutistes en mission de paix au Liban victimes de l’attentat meurtrier à l’hôtel Drakkar, le 23 octobre 1983. Attentat au cours duquel le lieutenant Antoine de la Batie a perdu la vie. La section drouaise porte aujourd’hui son nom.

Annie Duval-Petrix

Le CD est en vente auprès du président : Téléphone : 06.08.95.17.22

gpalais@orange.fr / www.unp-dreux.fr

Source ici

 

Nos camarades du Drakkar honorés et Une belle fête de saint michel pour les 40 ans de la section

 

 

Comme chaque année, le samedi 20 octobre, la section de l’Union nationale des Parachutistes 281 de Dreux « Lieutenant Antoine de La Batie » s’est retrouvée très nombreuse à Sorel-Moussel pour honorer la mémoire des 58 parachutistes des 1er  et 9 ème RCP en mission de paix dans un Liban à feu et à sang victimes de l’attentat de l’hôtel « Drakkar » à Beyrouth le 23 octobre 1983. Les paras ne pleurent pas leurs morts, ils les honorent ! Dans les rangs des participants on comptait des représentants des sections de Chartres, Orléans, du Loir-et-Cher, de la section de Rambouillet avec leurs présidents respectifs ainsi que deux paras de Paris et de Versailles. La Légion Etrangère était elle-même en force avec quatre représentants.

 Au monument aux morts et au cimetière devant la tombe du lieutenant Antoine de La Batie, les sonneries de cérémonie ont été assurées par notre chef de chœur Gérard Eiselé au tambour et Milou venu de Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées Atlantiques) à la trompette. Bien naturellement Les chants ont été assurés de leur côté par le chœur régional Centre.

Le président Gérard Palais a rappelé les faits du 23 octobre 1983 qui ont vu 241 soldats américains tués et 58 paras français tués à Beyrouth à deux minutes d’intervalle dans des attentats terroristes. Jean-Marie de La Batie, ancien président de la section, père d’Antoine, son fils Pierre et sa famille étaient présents à ce rendez-vous de mémoire empreint de simplicité et de dignité. Un repas a réuni le midi à la salle des associations de Chaudon une quarantaine de participants.

Le dimanche 21 octobre, la section fêtait à la fois le saint michel et les 40 ans de sa création par le regretté Hubert Lemoine, ancien para colo d’Indochine prisonnier à Dien-Bien-Phu et d’Algérie. La journée a commencé le matin à 9h30 au cimetière de Garnay par un hommage devant sa tombe.

Sa veuve, Denyse Lemoine était à nos côtés avec plusieurs membres de sa famille. Les participants au nombre d’une centaine se sont retrouvés à Chaudon. Il y a d’abord eu une célébration religieuse assurée par notre padre, René Le Bars.

Cette belle cérémonie qui a pu se dérouler en extérieur grâce au beau temps a été accompagnée par les chants de la messe parachutiste du choeur régional Centre. Après la cérémonie au drapeau ponctuée par le chant de La Marseillaise, tous se sont retrouvés pour un excellent menu préparé par le traiteur restaurateur de Tremblay-les-Villages.

Ce bel après-midi s’est déroulé dans le meilleur esprit para en étant agrémenté par les chants de tradition.

Article de Michel Marneur   

La section des parachutistes de Dreux fête ses 40 ans

La section de Dreux « Lieutenant Antoine de La Batie » fêtera les 40 ans de sa création le dimanche 21 octobre à la salle des fêtes de Chaudon. Un repas fraternel réunissant largement plus d’une centaine de participants suivra une célébration religieuse à 10h30 par le père René Le bars, aumônier militaire et une cérémonie au drapeau dans la tradition. Cette section fondée officiellement le 19 octobre 1978 par Hubert Lemoine, ancien para colo d’Indochine fait prisonnier à Dien-Bien-Phu réunit aujourd’hui plus d’une centaine d’adhérents brevetés militaires et prémilitaires aux nombreuses activités dans l’esprit para reposant sur la fraternité et la solidarité en dehors de toute attache politique. La grande fierté des paras de la section de Dreux est d’avoir réussi à former le chœur régional Centre de chant avec Chartres, Orléans et Blois sous la direction de Gérard Eiselé. Un premier CD de 26 chants a été enregistré avec succès le 29 mars dernier à la Chapelle Royale de Dreux. Ce samedi 29 septembre, le chœur a chanté la messe de saint Michel, patron des paras, à la cathédrale Saint-Louis des Invalides (notre photo) en présence de détachements de tous les régiments parachutistes de la 11ème brigade parachutiste et des formations des forces spéciales réunis sur le Champ de Mars au pied de la Tour Eiffel à Paris avant un défilé sur les Champs Elysées et une cérémonie sur la tombe du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe.

La section UNP de Dreux invite tous les anciens paras adhérents ou non à se retrouver ce dimanche 21 octobre à Chaudon et pourquoi pas à rejoindre les rangs de son chœur de chant. La veille, le samedi 20 octobre, à 10h30, comme chaque année, les paras de Dreux se réuniront devant le monument aux morts de Sorel-Moussel pour honorer les 58 parachutistes en mission de paix au Liban victimes de l’attentat meurtrier à l’hôtel Drakkar le 23 octobre 1983.

Historique

  • C’est le 19 octobre 1978 que le colonel Romain-Desfossés a donné délégation à Hubert Lemoine pour former une section U.N.P dans l’arrondissement de Dreux. La section U.N.P Eure-et-Loir fut créée le 10 novembre 1979. Auparavant, une première section avait été créée en 1976 par Duval-Salan. Ancien du 11ème Choc résidant à Fermaincourt, en parenté avec le général Salan, ce précurseur est décédé en 1977. Le premier bureau de Dreux était composé ainsi : président Hubert Lemoine (Garnay), 1er vice-président Jean Macé (Chartres), 2ème vice-président Guy Chesneau (Chartres), 3ème vice-président Raymond Lajoinie (Dreux), trésorier Richard Léon (Garnay), secrétaire Marie-Josèphe Léon (Garnay), porte-drapeau Jean-Claude Michaud (Luisant). Effectif : 32 membres. Le 2 février 1981, Jean Macé démissionne pour créer une section U.N.P. à Chartres. Le 5 décembre 1982, Lucien Geffray succède à Hubert Lemoine qui ne se représente pas. Le 23 octobre 1983, attentat de l’hôtel Drakkar au Liban provoquant la mort de 58 parachutistes des 1er et 9ème R.C.P. dont le lieutenant Antoine de La Batie. Le 6 octobre 1985 ,la section prendra son nom. Son corps a été rapatrié et repose au cimetière de Sorel-Mousel. Le 23 novembre 1986, Jean-Marie de La Batie succède à Lucien Geffray décédé. Ce dernier repose au cimetière de la Ville-aux-Nonains près de Senonches. Octobre 1988, décès de Hubert Lemoine très éprouvé après sa libération des camps Vietminh où il a séjourné 5 mois dans les conditions les plus épouvantables. Le corps du fondateur de la section de Dreux repose au cimetière de Garnay où devenu chauffeur de taxi, il habitait . 1993, René Juhan (Lucé) prend la présidence à la suite de Jean-Marie de La Batie. 9 mars 1997, Jean-Marie de La Batie reprend la présidence à René Juhan poussé à la démission. 28 février 1999, Michel Marneur est élu président. 12 janvier 2008, Roger Meyer succède à Michel Marneur. 15 janvier 2011, Gérard Palais est élu président.

 Article de Michel Marneur 

St Michel 2018

Ce samedi 29 septembre,la section 281 Dreux à honoré notre Saint patron lors de la saint Michel nationale. Le chœur  d’Homes Régional a chanté la messe de saint michel, patron des paras, à la cathédrale Saint-Louis des Invalides (notre photo) en présence de détachements de tous les régiments parachutistes de la 11ème brigade parachutiste et des formations des forces spéciales réunis sur le Champ de Mars au pied de la Tour Eiffel à Paris avant un défilé sur les Champs Elysées et une cérémonie sur la tombe du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe.

Article de Michel Marneur  

23 participants au congrès national UNP à Vannes

Les Drouais accompagnés par leur président Gérard Palais sont venus en force au congrès national de l’Union nationale des Parachutistes qui s’est tenu les 1er et 2 juin à Vannes.

Présidé par le général Caille, ce congrès a rendu hommage aux 14 bataillons de parachutistes formés au camp de Meucon entre 1947 et 1954 avant leur départ pour l’Indochine.

Ce congrès parfaitement réussi a réuni 7 à 800 participants. Les épouses ont pu effectuer un voyage en bateau sur le golfe du Morbihan. Favorisé par le beau temps,

ce grand rendez-vous annuel a pu offrir le joli spectacle de cinq sauts en parachute dont un en tandem avec un adjoint au maire de Vannes dans les jardins des Remparts de la ville.

Michel Marneur.