Actualités

Décès de Geneviève de Galard

Le général de corps d’armée (2S) Vincent GUIONIE, président national de l’UNP et les adhérents de l’association ont la douleur de faire part du décès de madame Geneviève de GALARD survenu le 30 mai 2024. Il adresse au nom des membres de l’association et en son nom à monsieur Jean de HEAULME, son époux , les condoléances attristées de L’UNP. Que Saint Michel veille à présent sur Geneviève. Les parachutistes ne l’oublieront pas.

Membre du comité d’honneur son numéro UNP : 014126 

Elle etait présente avec son mari à la Saint Michel 2023.

 Article de notre camarade  Eric OGER

Saint Michel est de la fête

Le Chœur des Parachutistes de l’UNP-Centre a enregistré un nouveau CD aux éditions France Production. Celui-ci sera présenté lors du prochain congrès de l’UNP les 14 et 15 juin prochain à Orléans. le titre et le sous-titre sont :

Saint Michel est de la fête  –  Chants paras perdus, oubliés, mais retrouvés et même nouveaux !

L’originalité de ce nouvel enregistrement tient dans le programme consacré en grande partie à des chants parachutistes soit perdus, soit oubliés. Parfois les textes existent encore dans les carnets de chants, mais plus personne ne connaît les mélodies. Et ce à cause d’une absurdité bien française : ne pas inclure les partitions dans les carnets de chants qui ne sont en réalité devenus que de simples recueils de textes de chants.

Donc grâce à des témoignages d’anciens ou des enregistrements d’époque retrouvés, le Chœur a pu composé un programme original. Ainsi on pourra grâce à ce CD entendre à nouveau : « Dans la grisaille », « La Marche du Commando Cobra », le chant du 7e BCCP en Indochine « Saint Michel est de la fête », « Les paras en tenue camouflée » œuvre d’un parachutiste du 1er RPIMa aux arrêts à la fin de la Guerre d’Algérie », « La marche du 1er GLA », « Marchons sans trêve, ni relâche », « Les volontaires », « Para descendu dans le vent », chant de la ‘e Compagnie du 3e RPC, seul chant cité par le général Bigeard dans son livre Pour une parcelle de gloire, Sacco », « les commandos du ciel » et le « Chant des commandos Marine ». Quelques chants nouveaux  également comme « Hello Boys », trtès récent chant de popote au 2e REP, et « Aultre ne veult » tout nouveau chant du 5e Escadron du 1er RHP, récemment recréé. Et puis quelques camarades des sections UNP ont pris leurs plumes afin de créer quelques nouveaux chants.

Une autre originalité du CD est la restitution de refrains clairon ou trompette de cavalerie d’unités parachutistes. mais là, retrouver ces sonneries oubliées fut un véritable parcours du combattant pour le Chœur !

Pour plus d’informations, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :
https://www.diffusia.fr/militaire/742-435-cd-Saint-Michel-est-de-la-fete-3503800510450.html#/26-votre_choix-version_cd

Article de notre camarade Gérard Eiselé chef du choeur des parachutistes de l’ UNP

Source: Chemin de mémoire

Informations sur la St Michel 2024

En collaboration avec la mairie de Montceau-les-Mines, l’UNP mettra en lumière les actions des parachutistes de la France libre et notamment ceux du 3e RCP/3e SAS du commandant Château-Jobert, en complément de ce qui est déjà prévu autour de Sennecey-le-Grand par le 1er RPIMa et l’association « qui ose gagne » avec lesquels  l’UNP est en contact étroit.

Ces activités mémorielles qui associent l’Union nationale des parachutistes (UNP) et la 11e brigade parachutiste (11e BP) s’organisent autour des évènements suivants :

  • 5 septembre : études tactiques sur les lieux d’actions de combat menées par le 3e RCP/3e SAS (concernent UNP et 11e BP, une cinquantaine de paras d’active, non ouvert au public) ;
  • 6 septembre matin : participation aux cérémonies de libération de Montceau-les-Mines (musique et détachement d’honneur de la 11e BP, délégations de l’UNP : environ 300 paras d’active et membres de l’UNP) ;
  • 6 septembre midi : buffet pour les participants et des invités (salle des mineurs) ;
  • 6 septembre après-midi : saut sur la dropping zone (DZ) historique Hermine (Bresse sur Grosne) par les parachutistes de l’UNP en tenue d’époque avec le Noratlas de l’association Airborne Center – ouvert au public ;
  • 6 septembre soir : dîner des participants avec invités (salle des mineurs)
  • 7 septembre matin : conseil national de l’UNP suivi de la célébration de la Saint-Michel (fête des parachutistes) en l’église de Montceau-les-Mines, entre 200 et 300 membres de l’UNP – messe ouverte au public ;
  • 7 septembre midi : déjeuner de la Saint-Michel (membres de l’UNP et invités) ;
  • 7 septembre après-midi : conférence de M. David PORTIER sur les paras de la France Libre, salle de l’embarcadère, Montceau-les-Mines – ouverte au public, suivie de la cérémonie de la Saint-Michel, avec saut para de démonstration et officialisation du parrain de la section UNP de Digoin au nom d’André JARROT, ouverte au public ;
  • Dîner de la Saint-Michel (membres de l’UNP et invités).

Source: Eric Oger: https://www.union-nat-parachutistes.org/saint-michel-2024/

IMPORTANT – INFOS St MICHEL SAMEDI 30 Septembre

2 informations IMPORTANTES à vous communiquer pour la Saint Michel de samedi à Paris :

– L’entrée à l’école militaire sera PIÉTONNE et se fera PORTE 5 (porche cavalerie) et non à l’entrée principale (même trottoir).

L’entrée numéro 1 est réservée aux autres usagers de l’école militaire, qui reçoit en même temps un évènement d’ampleur internationale. Merci de ne pas utiliser cette entrée.

–  les VÉHICULES ne POURRONT PAS rentrer dans l’école militaire, hormis les 9 PMR qui m’ont été signalés (Dumont, Zaouia, Fievre, Potentier, Vaze, Caron, Mazaleigue, Maury, Flamen).

Pour les autres adhérents, n’encombrez pas et ne forcez pas cette entrée avec vos véhicules, la liste est stricte et arrêtée par la sécurité de l’école militaire.

Il y a un parking, payant, en face de l’école militaire, nous vous recommandons fortement de covoiturer ou de vous déplacer en métro dans la mesure du possible.

Le personnel à l’entrée à des listes STRICTES : toute personne n’ayant pas de QR code ne pourra pas rentrer. Vous devez également présenter une pièce d’identité.

Je rappelle que ces mesures nous sont imposées, merci de votre compréhension à tous.

  –  l’entrée de vos véhicules aux Invalides pour la durée de la messe est normalement possible.

Bien chanter la Marseillaise !

Les paroles officielles (site de l’Elysée) :

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L’étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !

Refrain
Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons !

Donner le ton en ne chantant juste que « Allons enfants ». Ton de Mi bémol Majeur avec attaque des
trois premières syllabes sur Si bémol « Al-lons en- » et arrivée sur Mi bémol sur la syllabe tonique « -fants ».

Donner la cadence de départ en comptant fort et clair « 1.2.3 » au bon tempo (120 pas/mn), soit 2 pulsations par seconde. Le « 3 » doit être bref et accentué.
Eviter de chanter la Marseillaisse lorsqu’un orchestre militaire ou une harmonie l’exécute. La tonalité de leurs partitions (Si bémol Majeur) n’est pas la meilleure pour les voix (soit trop grave, soit trop aiguë).


Il faut chanter :

« Entendez-vous dans les campagnes » et non « dans nos campagnes ».

« Mugir ces féroces soldats ? Ils viennent » et non « …qui viennent ».

« Jusque dans vos bras » et non « Jusque dans nos bras ».

« Egorger vos fils, vos compagnes » et non « vos fils et vos compagnes ».
Il faut donc prononcer « vos fi-ils, vos compagnes », vocaliser le mot « fils » sur deux notes et non rajouter la conjonction « et » car les vers des couplets sont des octosyllabes.

Attention au refrain. La syllabe « -(y)ens » de « citoyens » doit durer impérativement 4 temps, et la syllabe « -lons » de « bataillons », 3 temps. Il faut compter dans sa tête tout en chantant et tenant les notes : « Aux armes citoyens 2 – 3 – 4, Formez vos bataillons 2 – 3, Marchons 2 – 3 » . De la même manière la syllabe « -chons » du deuxième « marchons » doit durer 4 temps: « marchons 2 – 3 – 4 » et enfin « Qu’un sang impur 2 – 3 ».

Certaines voix (…) peuvent doubler les « Marchons » : « Marchons, (marchons), marchons,(marchons),… »

Doit-on faire la reprise du refrain ? Cette reprise existe sur la partition officielle que jouent les orchestres militaires, même si elle n’est quasiment jamais jouée. Donc la faire rajoute de la force à notre hymne. Dans ce cas bien compter avant cette reprise : « Abreuve nos sillons. 2 – 3 – 4 Aux armes … ».


Adopter une attitude digne, non négligée, les bras le long du corps, pas de « déhanché », on peut même se découvrir. A proscrire la main sur le cœur, « à l’américaine », qui n’est pas d’usage chez nous et serait même de mauvais goût.

La position du « Garde-à-vous » est même recommandée. Mais dans ce cas bien joindre les talons, et surtout détacher la pointe des pieds, comme les aiguilles d’une horloge qui indiqueraient 11h05. Les doigts tendus et joints, le « petit doigt sur la couture du pantalon ».


Pour les militaires ou autres personnes en tenue de cérémonie, on ne salue pas en chantant la Marseillaise, en vertu du vieux principe militaire qui exige de n’accomplir qu’un seul acte à la fois. Ou alors on chante au garde-à-vous sans saluer. Lorsque l’on est constitué en peloton ou en unité, seul le
chef salue pendant l’exécution de l’hymne.


Le passage central « Entendez-vous dans les campagnes » peut se chanter plus doucement. On peut ensuite faire un crescendo jusqu’à l’attaque du refrain qui doit être fortissimo.

Gérard Eiselé chef du choeur des parachutistes de l’ UNP
Chœur des Parachutistes de l’UNP