Communiqué du Président National

Chers paras de l’UNP,


Mardi dernier je vous avais sollicités pour participer et voter lors d’une émission de télé où une promotion de Saint Cyr était concurrente à travers sa chorale.L’événement s’est déroulé. Les Saints Cyriens ont recueilli le maximum des voix des téléspectateurs et ont gagné les 100000 euros en jeu.

Ils ont confirmé que cette somme sera intégralement versée aux familles des Morts pour la France et aux blessés de l’Armée de Terre. Bel exemple de solidarité et de rappel que la France est engagée, au prix du sang de ses soldats, dans de nombreuses opérations visant à protéger et sauvegarder nos compatriotes, nos intérêts, nos valeurs.


Je pense que l’UNP, parmi d’autres, a sa part dans ce succès, et je viens ici remercier tous ceux qui ont écouté mon appel et qui ont participé au vote, permettant ainsi d’atteindre l’objectif recherché: l’aide et l’hommage à nos morts et blessés et leurs familles.

Bravo. L’UNP sait encore se mobiliser.Un dernier point: cette promotion de Saint Cyr porte le nom de Général CAILLAUD. Faut-il rappeler que ce chef prestigieux a commandé le 2 REP ainsi que l’ETAP et qu’il a créé les chuteurs opérationnels ? La boucle est bouclée: C’est au nom d’un para que l’UNP a participé à la juste reconnaissance de ceux qui se sont sacrifiés pour la PATRIE.

C’est de bonne augure pour cette promotion et pour ces futurs officiers qui seront bientôt dans nos régiments.

A tous, encore joyeux Noël !


Général (2S) Patrice CAILLEPrésident de l’UNP

Communiqué du Général P. CAILLE – 9 Novembre 2021

QUELQUES INFORMATIONS ET RAPPELS


Dans deux jours ce sera le 11 novembre. J’appelle le maximum d’entre nous à participer aux cérémonies organisées dans nos villes et nos villages. Que nos drapeaux y soient nombreux.En effet si le 11 novembre a longtemps été l’anniversaire de l’armistice mettant fin à la première guerre mondiale, guerre dont nous n’avons aujourd’hui plus aucun survivant, ce jour est devenu, de par la loi, la journée d’hommage à tous les morts pour la France, quels que soient les conflits (Guerres Mondiales,Indochine, AFN, OPEX). Cette évolution est peu connue de nos compatriotes. Il faut le leur rappeler et sensibiliser les élus locaux qui doivent en tenir compte lors des cérémonies.

Si un effort doit être marqué, donc, pour ce 11 novembre dont il faut renforcer le sens, prenons garde à contrario de ne pas banaliser la mémoire ni de pécher par excès de zèle en multipliant les cérémonies ou commémorations. Le calendrier des fêtes de niveau national est déjà assez chargé (sans doute trop) : 8 mai, 11 novembre, 14 juillet, Déportés, Harkis, 5 décembre, 19 mars (hélas), etc…. nos compatriotes non avertis s’y perdent ; dès lors les hommages rendus se font souvent dans l’indifférence. Pour les morts de nos OPEX, ceux d’UZBIN, de DRAKKAR, d’Afghanistan ou du Sahel, l’hommage national se retrouve le 11 novembre. Des hommages nationaux pour ces circonstances ne sont pas à l’ordre du jour. Ils doivent être restreints à des anniversaires symboliques particuliers ou importants et lors des hommages spécifiques plus restreints dans les unités concernées et dans les communes auxquelles appartenaient ces Morts pour la France, faute de quoi on alimente la surenchère des cérémonies. OUI à l’hommage particulier, NON à la redondance des cérémonies !


Dans un autre domaine, il est tout à fait naturel d’adhérer à plusieurs associations dont au premier rang l’UNP. Le monde associatif combattant doit s’unir au service d’une même patrie. Cependant lorsqu’on agit au nom
d’une autre association, il convient de ne pas se prévaloir de l’UNP, ce qui est désobligeant pour cette association, et peut porter à conséquences lorsque les finalités de ladite association ne se trouvent pas identiques à celles de l’UNP.


Pour terminer, le conseil d’administration de l’UNP a envisagé de se décentraliser une fois par an en province,et en particulier en janvier 2022. Je demande ici aujourd’hui si une section de province peut faciliter la tenu
de ce prochain CA (hébergement, alimentation, locaux). Les critères à retenir sont la facilitation de l’accès (ce qui exclut des villes comme Pamiers, Castres, Nice, Brest ou toute autre éloignée, enclavée ou excentrée), et un coût réduit. Si une section en entrevoit la possibilité, la réponse est souhaitée pour le 25 novembre 2021 et est à adresser au secrétaire général.


Enfin, que chaque bureau de section commence à penser, si ce n’est déjà fait, aux échéances annuelles : arrêt de la comptabilité, date de réunion de la section pour les modifications éventuelles de bureau, renouvellement
des adhésions.


Bon courage ! Et tout cela toujours en se protégeant face à une éventuelle reprise de la menace COVID !

Général (2S) Patrice CAILLE / Président de l’UNP

Sorel-Moussel, la section de Dreux fidèle à la mémoire des 58 paras morts à Beyrouth le 23 octobre 1983

Beyrouth (Liban), 23 octobre 1983, 6h18 du matin, un attentat suicide par explosifs tue 241 marines U.S. Deux minutes plus tard un second attentat suicide tue 58 paras des 1 er et 9 ème RCP ensevelis sous les décombres de l’hôtel Drakkar.

Fidèles à leur mémoire, les paras de la section UNP de Dreux sous la conduite de Bertrand Deygas, président, leur a rendu hommage. Ils se sont rassemblés d’abord autour du monument aux morts où ils ont accueilli Gilbert Galland, le maire ceint de son écharpe tricolore, ainsi que Claude Favrat, ancien maire d’Anet et un représentant de la brigade de la gendarmerie d’Anet. Avant de déposer des fleurs au pied du monument en compagnie du frère du lieutenant Antoine de La Batie.

Bertrand Deygas a prononcé un court discours pour dénoncer les auteurs criminels toujoursles les mêmes issus del’islamisme, ennemis de la France qu’il convient de combattre impitoyablement.

Bernard Caura à la trompette et Renaud Geffroy au tambour ont interprété les sonneries réglementaires avant que l’assistance ne chante la Marseillaise.

Au cimetière, les paras se sont recueillis devant la tombe du lieutenant Antoine de la Batie et de sa maman .

Sous la direction de Gérard Eiselé, l’assistance a chanté « Ceux du Liban », « J’avais un camarade », « La Prière du Para » etc… avant d’aller se recueillir à nouveau devant les tombes de parachutistes et de membres amis.

Article de notre camarade Michel Marneur

Communiqué sur la Saint Michel nationale 2021

Amis Paras,


La Saint-Michel nationale à Paris le samedi 16 octobre s’est finalement bien déroulée. Et pourtant les obstacles ont été nombreux. Préparée depuis plusieurs mois par le siège, elle connut bien des rebondissements : déplacement de la date à plusieurs reprises, évolution des conséquences dues au COVID tant aux
Invalides qu’à l’Ecole Militaire et à l’Arc de Triomphe. Le 16 octobre tout était prêt, étudié dans le détail pour permettre aux camarades venant de toute la France de participer dans les meilleures conditions.


Je voulais donc tout particulièrement remercier et féliciter organisateurs et participants qui, venant parfois de loin (Toulouse, Marseille, Cannes, Nice…), ont tenu à être présents et ainsi respecter nos règles, usages et traditions.
Il est regrettable pourtant que trop de sections ne se soient pas faites représenter comme cela est prévu dans notre règlement intérieur. Les éventuelles récriminations sur un prétendu « éloignement du siège » ne sont donc plus recevables de la part de ces sections qui voient leur crédibilité entamée.


Je voulais surtout remercier tous les participants pour leur tenue, leur discipline, leur sens des responsabilités et leur capacité d’adaptation car ils ont surmonté une rafale d’incidents. Qu’on en juge :


• Une semaine avant la Saint-Michel : refus du GMP de sonner « aux morts » dans la cathédrale, et d’organiser une cérémonie dans la cour des Invalides. Un contact direct, prolongé par des échanges divers, ont finalement et avec prestige permis un hommage à nos morts et la remise des mérites dans la cour des Invalides. L’UNP a par ailleurs pu compter sur un clairon et un tambour « amis » pour animer ces hommages.

• La veille de la Saint-Michel la Musique Principale des Troupes de Marine initialement prévue pour nous accompagner nous est retirée pour la remontée des Champs-Élysées en raison d’autres priorités de dernière minute. L’UNP dans l’urgence a pourtant trouvé une grosse caisse pour nous aider à marcher au pas.


• Toujours pour la remontée des Champs-Élysées, alors que nous sommes rassemblés comme à l’habitude, la Préfecture de Police nous fait savoir à 18 heures qu’en raison de manifestations dans Paris il n’y a plus d’effectifs disponibles pour nous accompagner et bloquer la circulation. Les pelotons se forment aussitôt sur le trottoir et vont donc remonter par cette voie, malgré une foule dense jusqu’à l’Arc.


• Au cours de cette remontée, l’UNP est prise à partie par des « mineurs » et autres « gens venus d’ailleurs ». Le sang-froid de nos membres qui ne se laissent pas intimider pour autant permet à la police d’intervenir avant
que la situation ne dégénère gravement.


• À l’Etoile, en raison de ce triste emballage Christo, il ne nous est autorisé que 75 participants. Les bonnes relations avec les commissaires de la flamme, dont il faut louer la coopération sur place, permettent l’installation de plus de 250 paras en dépit des échafaudages et engins de levage. Le ravivage peut avoir lieu en présence des représentants du CEMA, du CEMAT et du CEMAAE. Le chœur de l’UNP à animé avec brio les différentes phases de notre Saint-Michel et tout spécialement les attentes liées aux annulations à l’Arc.


Au cours de ce véritable parcours du combattant que fut cette journée, l’UNP a montré sa réactivité et sa capacité à réagir avec efficacité dans le meilleur et traditionnel esprit para face à l’imprévu. C’est rassurant pour l’avenir.


Alors bravo ! Et rendez-vous au congrès avant, je l’espère, de retrouver une Saint-Michel nationale parisienne traditionnelle l’an prochain


Général (2S) Patrice CAILLE / Président de l’UNP

La section de Dreux présente à la Saint Michel nationale

Surmontant de nombreux aléas et de nombreuses difficultés, l’Union nationale des Parachutistes a pu enfin réaliser la fête de Saint Michel nationale ce samedi 16 octobre. Initialement prévu le 25 septembre, ce grand rendez-vous annuel cher aux parachutistes pour fêter leur saint patron, s’est déroulé selon le rituel traditionnel.

La messe célébrée par Mgr Antoine de Romanet a été rehaussée par les chants du chœur régional Centre des parachutistes dirigé par Gérard Eiselé. La section de l’UNP de Dreux « Lieutenant Antoine de La Batie » venue en car et conduite par son président Bertrand Deygas était en force.

Dans la cour des Invalides, en présence du général gouverneur militaire de Paris, quatre membres de la section ont été honorés. Bertrand Deygas, Daniel Berteaux, Guy Lefevre et Jean-Jacques Brière ont reçu des mains du général Caille la médaille du Mérite de l’UNP.

Les participants ont déjeuné ensuite à l’Ecole militaire. Le Choeur s’y est produit pour interpréter des chants paras et pour la première fois « L’hymne de l’UNP » aux paroles dues à Lucien Beaupuits sur une adaptation musicale de Gérard Eiselé . Cette prestation a été vivement appréciée et applaudie par les salles de la Rotonde.

Le général Patrice Caille, président de l’UNP a accueilli un invité de marque en la personne du général de corps d’armée Patrick Collet, ancien commandant de la 11ème Brigade parachutiste nommé nouveau directeur des Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan.

En fin d’après-midi, limités en nombre en raison des échafaudages qui encombrent encore le dessous de l’Arc de Triomphe, les paras ont quand même pu se rassembler pour le ravivage de la flamme sur la tombe du soldat inconnu.

Cette cérémonie a été rehaussée là encore par les chants du Chœur en l’absence de la musique principale des Troupes de Marine dont la participation avait été initialement prévue.

La prochaine Saint Michel nationale est prévue pour le samedi 1er octobre 2022.

Article de notre camarade Michel Marneur
Crédit Photos Nadime Berteaux

16 août, la Libération de Dreux avec les paras

Le 16 août 1944 la ville de Dreux avait été libérée de l’occupant allemand par un détachement de l’armée américaine arrivé par la route de Châteauneuf et commandé par le lieutenant Sam Isaac originaire du Kentucky.

Dans l’engagement, plusieurs soldats US furent tués parle tir d’un canon de 88 positionné en embuscade à la Fourche formée avec  l’angle de la route de Chartres.

Dreux a célébré ce lundi 16 août 2021 le 77ème anniversaire de cette date et honoré la mémoire de ses libérateurs. Les parachutistes de la section UNP de Dreux conduits par leur président Bertrand Deygas, se sont associés à cet événement. Ce dernier était rehaussé par la participation de l’association des véhicules militaires anciens dirigée par M. Argence.

Devant la plaque commémorative de cette rue qui porte le nom de Sam Isaac puis devant le monument aux morts de Dreux, les paras ont interprété le chant de  la Marseillaise d’une façon remarquable et remarquée. Les participants à ce rassemblement ont eu le plaisir d’entendre un joueur de cornemuse venu de Saint-Brieuc qui a offert notamment une belle  interprétation d’Amazing Grace. 

Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux présidait ces cérémonies aux côtés de Christophe Le Dorven, nouveau Président du Conseil Départemental, Claude Gaine, Président du Comité d’Entente des Associations Patriotiques et la secrétaire générale de la sous-préfecture de Dreux. Les parachutistes venus nombreux ont été félicités et remerciés pour leurs chants et leur belle tenue.

Michel Marneur

7e Communication du Président National le Général Patrice. CAILLE – 17 août 2021

Chers Amis PARAS,

Les vacances vont bon train, chacun essaie de rattraper un peu le temps perdu lors des différentsconfinements, et la vie continue. Cette brève communication rappellera simplement quelques dates.

1. Saint-Michel
La Saint-Michel est bien confirmée pour cette année le samedi 16 octobre dans les conditionshabituelles, telles que présentées dans le dernier D LP. Des incertitudes demeurent et nécessiteront sans doute des adaptations de dernière minute. Nous effectuerons le ravivage en dépit de l’empaquetage incongru de l’Arc de Triomphe selon les projets de l’artiste Christo. Pour 2022 la Saint-Michel nationale est à ce jour arrêtée au 1er octobre.

2. Congrès
Ce rendez-vous majeur annuel devrait bien se tenir à Carcassonne le 21 mai 2022. Cette ville offre de nombreuses possibilités dans tous les domaines, et la section de Serge TOCHETTO est à l’ouvrage ayant déjà bien avancé dans le projet auquel le 3èmeRPIMa sera associé.

3. 60e anniversaire
Il n’aura échappé à personne qu’en 2023 l’UNP fêtera ses 60 ans puisqu’elle fut créée en 1963 par les colonels TRINQUIER et BUCHOUD. Cet anniversaire n’est pas anodin et ne doit pas passer inaperçu. Rien n’a encore n’a été décidé mais j’appelle les bonnes volontés et les bonnes idées pour fêter dignement cet événement. Que ceux qui ont des propositions réalistes, originales, les fassent
connaître au siège pour que soit étudiée leur éventuelle mise en œuvre. Cette dernière devrait être, sans doute, concomitante au congrès 2023.

4. Afghanistan
Après 20 ans de guerre dans ce pays les États-Unis d’Amérique se sont quasiment retirés du territoire. Les talibans ont reconquis l’ensemble du pays avec une facilité déconcertante et sans la moindre résistance efficace de l’armée afghane. Le pouvoir est désormais aux mains des talibans avec tous les risques que cela peut laisser supposer.

N’oublions pas que les armées françaises ont été engagées de 2011 à 2014 sur ce théâtre, et 90 soldats français dont de nombreux parachutistes y ont laissé leur vie alors que tant d’autres ont été blessés. Nous devons avoir une pensée pour eux et leurs familles qui doivent rester fières des sacrifices consentis en dépit de la situation d’aujourd’hui.

Malgré cette triste nouvelle finale nous devons continuer « sur la piste » !
Et dans l’immédiat je vous souhaite une belle fin d’été.

Général (2S) Patrice CAILLE / Président de l’UNP

6 eme Communiqué du Général Patrice CAILLE – 07juillet 2021

Le retour à la marche en avant de l’UNP!

Chers Amis PARAS,

Le confinement c’est fini Et même si le risque du variant Delta sème le doute, les activités ont repris ausein de l’UNP et doivent s’intensifier Il est temps de confirmer le dynamisme de notre association.

D’ores et déjà

• Le président national et le secrétaire général ont repris les visites aux sections. Plus d’une quinzaine ont déjà été vues depuis début mai.

• On peut constater que le calme lié au confinement a permis aux bureaux de sections de mieux s’appliquer et s’impliquer dans le suivi financier, d’autant que les règles comptables imposées ont évolué. Moins de 1 0% de nos sections ont présenté des chiffres à rectifier.

Pour l’avenir

• La Saint Michel nationale est en préparation selon le déroulement habituel, légèrement modifié en fonction des contraintes données par les autorités civiles et militaires. Le prochain DLP vous donnera les informations nécessaires.

J’invite le maximum d’entre nous à participer afin de montrer le nouveau départ et la force de I’UNP.

• Le congrès de Besançon n’ayant pu se dérouler, nous tiendrons notre assemblée générale dans les mêmes conditions que l’an dernier (par correspondance). Le secrétaire général vous communiquera les informations et documents utiles fin août, dont les détails pour l’élection des nouveaux membres du conseil d’administration.

• La section de Carcassonne se prépare quant à elle à organiser le congrès 2022.

• Sous la houlette du vice-président Pierre Camarda, I’UNP poursuit les études visant au rapprochement UNP-FNAP.

Quelques informations

• Le DAF a quitté ses fonctions après 3 ans de présence. Il sera remplacé à court terme, et DLP vous présentera son successeur.

• Le siège et la boutique seront fermés du 5 au 16 août inclus. Profitez-en pour passer vos commandes avant cette date.

Bonnes vacances donc à tous, pour permettre à nos sections de revivre à 100%.

Général (2S) Patrice CAILLE I Président de L’UNP